Nous sommes producteur de cerises, pommes et abricots en Provence. EARL GAILET, la Passion porte ses Fruits.
Earl GAILET pomme et cerise de provence

LA PROVENCE

La Provence, son ensoleillement et la douceur de son climat en font une région propice pour le développement de cultures de cerises: folfer, rainier, burlat...

producteur de cerise en provence

LA CERISE EN PROVENCE

folfer

Les cerisiers font partie du paysage provençal. Pendant la floraison en mars, ils habillent de leur voile blanc les vallées et les coteaux vauclusiens.

En effet, le Vaucluse est le premier département producteur de cerises avec 25% de la production nationale de cerises de bouche et les 3/4 de la production française destinée à l'industrie pour faire de la cerise confite. L'usine se trouve dans la région d'Apt et il s'agit de la plus grande fabrique de fruits confits au monde.

La cerise confite est utilisée par les pâtissiers, les restaurateurs ou encore les particuliers. Il est de tradition en Provence de produire de la cerise destinée au confisage. Les 2 grandes variétés qui se prêtent le mieux à cette production sont NAPOLEON et RAINIER. Il s'agit de fruits qui gardent une excellente fermeté, avec une queue se détachant facilement du fruit et une chair qui n'adhère pas au noyau. Ainsi les producteurs vauclusiens proposent une cerise de qualité qui répond à un cahier des charges rigoureux.

Les cerises dites "de bouche" regroupent de très nombreuses variétés qui offrent une récolte qui s'échelonne de début mai à juillet.

HISTOIRE DE LA CERISE

Le cerisier tel qu'on le connaît de nos jours se rattache à deux espèces originaires d'Asie Mineure :

napoleon en veraison

Le terme "cerise" est apparu dans la langue en 1190. Il vient du latin cerasus (cerisier) qui l'a lui-même emprunté au grec kerasos. À noter que le mot « cerise » sert parfois à désigner des fruits qui n'appartiennent pas au genre Prunus : cerise de Saint-Domingue ou des Antilles (acérole), cerise de Chine (litchi), cerise de Cayenne ou carrée (Eugenia), cerise de terre (alkékenge).

Les cerises sauvages étaient déjà consommées dans l'Antiquité. Les historiens ne sont pas d'accord pour déterminer qui des Grecs ou des Romains ont introduit la cerise en Europe.

C'est au Moyen Age que les cerisiers commencèrent à être cultivés. Au 18ème siècle, Louis XV, grand amateur de cerises, encouragea la culture et le développement des nouvelles variétés. Aujourd'hui, on recense en France plus de 200 variétés, mais seulement une douzaine est cultivée.

LES BIENFAITS DE LA CERISE

summit

La cerise fait l'objet de recherches dans la bataille contre le cancer.

Les anti-oxydants nettoient les radicaux libres. Ils ralentiraient le processus de vieillissement. La cerise est aussi créditée pour réduire le risque de maladies cardiaques et le diabète.

La consommation régulière de cerises contribue à renforcer les niveaux d'énergie et de modifier le métabolisme pour une perte de poids efficace.

La teneur élevée en potassium dans les cerises contrôle la rétention d'eau et aide dans le traitement des maladies auto-immunes neuro-dégénératives et les maladies des tissus conjonctifs.

Les cerises fraîches sont facilement disponibles, en jus ou en conserve. Les portions riches des cerises assurent un apport quotidien en minéraux essentiels, potassium, fer, magnésium, fibres et en acide folique.

Probablement l'attribut le plus important des cerises est sa capacité nouvellement découverte pour aider dans le processus de perte de poids. La cerise est exploitée dans la brûlure des graisses et la régulation de la pression artérielle.